Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 Mar

Trampoline attention DANGER!

Publié par Cabinet Ostéopathie  - Catégories :  #Actualité, #Conseils et astuces

Les beaux jours arrivent et... les trampolines refleurissent.
 
Allez, encore une fois, nous allons en contrarier certains. Tant pis, nous assumons. C'est pour votre bien.
 
Ou plutôt, celui de vos enfants.

 

Il fait beau, les enfants s'ennuient ou se disputent. On attendait le soleil depuis trop longtemps. Le trampoline semble être le meilleur ami des parents. Les enfants seront dehors, au grand air, ils vont se défouler et s'amuser. Parfait.
 
Et d'ailleurs, sur la photo du carton, les enfants sont tout sourire et les parents aussi. C'est que ça doit être bien.
 
Oui. Sauf que ce que l'on oublie de vous dire sur la boite, c'est que c'est extrêmement dangereux. Et absolument inadapté aux enfants (certains pays (Canada, Suisse, US...) songent à l'interdire aux moins de 6 ans, mais également à le retirer des activités dites de "loisirs")
 
Le trampoline est un sport à part entière qui doit être enseigné par un entraineur formé à ce sport.
 
Imaginons la situation la plus simple : un seul enfant sur le trampoline (ce qui est très rare)
Rien que là, tout seul, il risque de se blesser gravement : les fractures et les dislocations représentent 48% des accidents chez les moins de 5 ans(1) (tibias (appelée la "trampoline fracture" !, chevilles, coudes et avant-bras).
Les sauts périlleux représentent les risques les plus grands avec une atteinte de la colonne vertébrale et donc potentiellement de la moelle épinière.
Ça fait cher payé (à vie) pour quelques sauts sur un trampoline...
 
40% des accidents sur trampoline nécessitent une hospitalisation (1).
 

Figure 2 : Etude Française réalisée par l'EPAC (Enquête Permanente sur le Accident de la vie Courante, rattaché à l'Institut de veille sanitaire) dans 14 hôpitaux entre 2004 et 2014

Les chercheurs ont malheureusement démontré que les mesures de sécurité mises en place restent inefficaces (1).
 
Pire : près de la moitié des blessures surviennent sous la surveillance d'un adulte ! (1) Ne comptez même pas sur votre vigilance.
 
Sans aller jusqu'aux traumatismes, maitrisant encore peu ses mouvements et ne se gainant absolument pas, une réception sur les fesses ou le dos et c'est toute la structure de l'enfant qui absorbe l'impact (c'est ça qui les amuse. Se faire secouer dans tous les sens). Autant vous dire que les dégâts sont inévitables. Attendez vous à avoir un enfant qui tousse, qui digère mal, ou qui se plaint de maux chroniques assez rapidement...
 
Est-il utile de dresser un tableau d'une séance de trampoline avec plusieurs enfants en même temps sur la toile ? Bah c'est simple. On augmente la probabilité d'avoir un accident qui, en plus, impliquera plusieurs enfants.
 
Les beaux jours reviennent ? Parfait. Faites leur faire du vélo, jouer au ballon, du toboggan, de la balançoire, du jardinage, des balades... Mais PAS DE TRAMPOLINE !
 
(1) Etudes Américaine et Canadienne réalisées entre 2006 et 2009
Figure 2 : Etude Française réalisée par l'EPAC (Enquête Permanente sur le Accident de la vie Courante, rattaché à l'Institut de veille sanitaire) dans 14 hôpitaux entre 2004 et 2014
source méthode Gesret
Commenter cet article

À propos

Maison de santé Laënnec, 1er étage, 2 ter rue du Val d'Orient 22690 Pleudihen sur Rance 02.96.87.02.06